Traiter les causes des sueurs nocturnes et non les symptômes

Traiter les causes des sueurs nocturnes et non les symptômes

Les sueurs nocturnes peuvent être causées par une apnée du sommeil

Comme 35 % des adultes de moins de 65 ans, vous transpirez de manière excessive durant votre sommeil ? Peut-être êtes-vous sujet à des sueurs nocturnes. Plutôt que de lutter contre les symptômes, intéressons-nous tout d’abord aux causes qui peuvent être de natures différentes : infectieuses, pathologiques, hormonales…

Que sont les sueurs nocturnes ?

L’hyperhidrose du sommeil, plus communément appelée sueurs nocturnes, se matérialise par une transpiration excessive durant la nuit. Des bouffées de chaleur peuvent également être constatées. Cette pathologie provoque des troubles du sommeil. Elle est causée entre autres par une stimulation importante du système nerveux sympathique.

Quelles sont les causes des sueurs nocturnes ?

Hommes et femmes peuvent être atteints de sueurs nocturnes, dans les deux cas, une consultation est nécessaire pour définir les causes de ces bouffées de chaleur durant la nuit.

Les causes liées au mode de vie

Nos agissements peuvent être à l’origine d’une transpiration excessive la nuit. Il suffit alors de modifier nos habitudes de vie pour voir nos sueurs nocturnes disparaître. Parmi les causes qui provoquent une sudation excessive en dormant, on note :

  • Une chambre à coucher surchauffée : au-delà de 19 °C, l’endormissement peut s’avérer plus compliqué et les risques de troubles du sommeil sont augmentés.
  • Une nourriture trop épicée : les piments, la harissa ou d’autres épices peuvent être à l’origine des sueurs nocturnes
  • Une activité physique intense avant le sommeil : la pratique du sport le soir est déconseillée aux personnes ayant un sommeil léger. De plus, le corps tente de réguler sa température en actionnant la sudation, ce qui peut expliquer que l’on transpire plus la nuit suivant une séance de sport à haute intensité.
  • Une consommation d’alcool excessive : les personnes alcoolodépendantes - sans que l’on parle pour autant d’un alcoolisme aggravé - peuvent ressentir des bouffées de chaleur la nuit ou le matin. Lors d’un sevrage, ces sueurs disparaissent au bout de 2 à 5 jours selon les cas.
  • Une période de stress : l’anxiété provoque une augmentation du niveau de cortisol responsable des bouffées de chaleur de nuit.
  • La prise de médicaments : certains médicaments favorisent l’apparition des sueurs nocturnes : paracétamol, anti-dépresseurs, les hormones, les corticoïdes… généralement, les symptômes disparaissent lors de l’arrêt de la prise du médicament.

Ces symptômes environnementaux ne vous concernent pas ? Dans ce cas, vos sueurs nocturnes sont d’ordre pathologique, une consultation pour définir les causes exactes de vos troubles est nécessaire.

Sueurs nocturnes chez la femme : ce n’est pas toujours la faute aux hormones !

Femme blonde d'âge mûr

Chez la femme, les sueurs nocturnes sont l’un des symptômes les plus courants lors de la pré-ménopause ou de la ménopause. Le changement hormonal est à l’origine de ces bouffées de chaleur difficilement contrôlables.

D’autres causes de type hormonal peuvent être à l’origine du problème : les menstruations, la grossesse ou le changement de moyen de contraception.

Sueurs nocturnes chez l’homme : plus de risque chez les personnes atteintes d’apnée du sommeil

Qu’est-ce que l’apnée du sommeil ? : L’apnée du sommeil est un trouble qui entraîne de forts ronflements. La personne qui en est atteinte suspens momentanément sa respiration ce qui a pour conséquence de moins bien oxygéner le sang.

Les sueurs nocturnes sont l’un des symptômes typiques de l’apnée du sommeil. En plus des ronflements forts et importants, une sensation de suffocation est ressentie. Le stress lié à la situation est la cause des sueurs nocturnes. Mais en plus de la transpiration excessive, on constate un besoin plus fréquent d’uriner durant la nuit.

Les causes pathologiques qui provoquent une sudation nocturne excessive

Les troubles et maladies qui ont pour symptôme les bouffées de chaleur nocturnes sont nombreux. Il peut s’agir :

  • D’hypoglycémie
  • De dérèglement de la thyroïde
  • D’infections : mycoses, hépatite C, VIH…
  • D’un accident vasculaire cérébral (AVC)
  • De certains cancers : cancer du sang, de la prostate…
  • Du reflux gastro-œsophagien
  • D’un niveau trop élevé de testostérone chez les hommes

Comment soigner l’apnée du sommeil ?

Orthèse d'avancée mandibulaire

On conseille l’orthèse d’avancée mandibulaire pour faciliter la respiration lorsque l’on est couché. Pour les cas plus graves d’apnée du sommeil, le port d’un masque PPC (pression positive continue) est recommandé. Pour plus de confort, le masque CPAP peut être associé à un oreiller pour masque CPAP.

Comment diagnostiquer un problème de sueurs nocturnes ?

Le processus de la consultation consiste tout d’abord à éliminer toutes les causes environnementales : prise d’alcool, sport le soir, pièce surchauffée, période de stress… Ensuite, un check up complet est réalisé pour découvrir d’autres symptômes qui pourraient être à l’origine d’une maladie :

  • Irrégularité du rythme cardiaque
  • Contrôle de la tension
  • Questionnaire sur l’état physique et émotionnel
  • Bilan sanguin
  • Contrôle du taux d’hormones thyroïdiennes

Quels sont les traitements pour arrêter de transpirer beaucoup la nuit ?

dessin femme ayant des bouffées de chaleur

Les premières actions consistent à assainir l’environnement, notamment en aérant bien la chambre à coucher. Dormir dans des draps frais et léger permet aussi de limiter la sensation de chaleur. Laisser la fenêtre ouverte durant la nuit est également une bonne solution pour faire baisser la température de la chambre. Dans tous les cas, évitez de dormir avec un ventilateur ou la climatisation, car cela provoque l’assèchement de la langue et des lèvres.

Enfin, pour soigner les sueurs nocturnes, il faut agir sur la cause qui en est à l’origine. Toutefois, le risque de cancers, d’AVC et d’embolies étant plus élevé chez les femmes prenant un traitement hormonal, il est préférable de limiter le temps du traitement lors de la pré-ménopause ou de la ménopause.

Selon les causes, d’autres traitements peuvent être administrés :

  • Traitement thyroïdien
  • Traitement pour diminuer le taux de testostérone
  • Consultation psychiatrique dans le cas d’un stress aigu
  • Sevrage de l’alcool et des médicaments
  • Masque PCP ou orthèse d’avancée mandibulaire contre l’apnée du sommeil

Qu’elles soient occasionnelles ou chroniques, les sueurs nocturnes concernent une personne sur trois en Suisse. Les femmes sont les plus touchées. En cause, leurs hormones. Enfin, une bonne hygiène de vie diminue les risques de sueurs nocturnes. Si malgré cela, vous constatez que vous transpirez de manière excessive la nuit, consultez votre médecin.

%3Cp%3EChoisissez+le+Starter+kit+correspondant+%26agrave%3B+la+narine+avec+laquelle+vous+respirez+le+mieux%3C%2Fp%3E

Choisissez le Starter kit correspondant à la narine avec laquelle vous respirez le mieux